Les Rolling Stones : explications de textes

stones copieAlors que le groupe continue sa tournée mondiale, un livre, Les Chansons des Rolling Stones, revient sur les coulisses de la création de titres dont certains ont une drôle d’histoire. Une autre manière d’affronter un mythe.

Il est des chansons comme des livres. On se souvient parfaitement du Voyage au bout de la nuit, de Céline, et pas du tout du romancier qui remporta l’année de sortie de ce livre-choc, le prix Goncourt. Comme pour les Beatles, ou Bruce Springsteen plus près de nous, les Rolling Stones ont signé des chansons intemporelles qui ont touché des générations d’aficionados du rock : Angie, Satisfaction, Sympathy for the Devil..

Dans son livre, Daniel Ichbiah- déjà auteur de deux ouvrages sur les Stones-  raconte le parcours de ces chansons. En ouverture, il écrit : « Dès lors qu’ils annoncent qu’ils vont reprendre la route, les Stones continuent de jouer à guichets fermés dans des stades accueillant les fans par milliers ou dizaines de milliers. En mars 2014, les billets pour leur concert au Stade de France se sont écoulés en 52 minutes. Pourtant, voilà bientôt 30 ans qu’ils n’ont pas eu un tube majeur – « Anybody seen my baby ? » (1997) constitue la seule exception. L’essentiel de leur popularité reposerait-elle avant tout sur la production musicale qui s’est étalée entre 1964 (« It’s all over now ») et 1981 (« Start me up ») ? En partie, mais pas seulement. Quelle est la recette d’une popularité toujours intacte ? » Bien sûr, la personnalité d’un Mike Jagger, le jeu de Keith Richards et ses riffs rageurs de guitare ont marqué les esprits. Mais il y aussi leur univers musical.  Passé un historique rapide d’une si riche carrière et le portrait lapidaire des membres du groupe, l’auteur s’interroge sur la musique du groupe, sur le jeu marqué par le jazz de Charlie Watts et rappelle la réflexion de Keith Richards : « Je ne sais pas comment il a fait pour être aussi bon. Il serait le dernier à être d’accord mais pour moi, il est LE batteur. Il n’existe pas beaucoup de batteurs de rock qui aient du swing. La plupart ne savent même pas ce que le mot veut dire. » L’essentiel de ce livre facile à lire est ailleurs : dans le retour sur chaque chanson et les coulisses de leur création.On y apprend ainsi que Keith Richards n’aurait pas été triste si la première chanson des Stones –Come on– n’avait pas vu le jour. Verbatim : « À cette époque, il fallait sortir un disque et donc cela a été celui-là ».  Avec cette mélodie simple et des vocaux à la Everly Brothers, le groupe est loin, il est vrai, d’avoir trouvé ses marques. En 1965, quand ils enregistrent, après l’avoir proposé à Marianne Faithfull,  leur propre version de As tears go by, les arrangements de cordes et de cuivre doivent un tribut certain au tube des Beatles, Yesterday. On pourrait encore parler d’un des derniers cartons du groupe, et qui n’est pas pourtant  leur chef d’œuvre  : It’s only rock’ n’roll, sorti en juillet 1974 où,  selon les dires de Keith Richards, cette chanson fut originellement été enregistrée par Jagger en compagnie de David Bowie. Au passage, le groupe y règle ses comptes avec une certaine presse notamment les journalistes qui critiquent le manque d’inspiration des Stones. Jagger y lance : « Si je plantais un couteau dans mon cœur et me suicidais sur scène, est-ce que cela suffirait à votre juvénile convoitise ? » Parmi bien d’autres anecdotes, l’auteur souligne enfin que Brown Sugar, dont le texte évoque texte évoque le viol des esclaves noires par leurs propriétaires blanc, portait à l’origine un autre titre, Black Pussy
(Chatte noire), finalement délaissé par Jagger pour ce Sucre blanc dont il trouvait le titre moins cru.

Bref, un voyage au cœur de l’univers des Stones qui ne peut que titiller la curiosité de tous les fans de ce groupe qui n’a pas encore signé ses adieux à la scène. Et semble pouvoir encore résister aux affres du temps.

Brown Sugar

Angie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s